Cendrine Browne

OLYMPIENNE

Apprendre à réapprendre

Savez-vous qu'on utilise rarement notre corps à son plein potentiel? 

 La nouvelle saison a commencé differemment pour moi cette année. J'ai du peser sur le bouton "effacer" et oublier tout ce que je savais au gym. J'ai du réapprendre mon corps à bouger, dû aux blessures qui ne partaient plus. Oui, j'ai mal aux genoux depuis plus d'un an, ce qui m'empêche de courir comme je le voudrais. La solution? Apprendre à réapprendre. 


Durant toute ma vie d'athlète, je bougeais et forçais d'une certaine manière. Mais ce n'était pas nécessairement la bonne. À la longue, mon corps s'est usé et m'a lancé des signes. Cette année j'ai donc entrepris, entourée des meilleurs spécialistes, à changer ma posture, à changer la manière dont je me meus depuis des années. Alors je vous repose la question. Savez-vous qu'on utilise rarement notre corps à son plein potentiel? Prenons-nous le temps de bien faire les mouvements et de sentir son corps travailler? Prenons-nous le temps d'écouter les sensations que nous lance notre corps? 

En tout cas, je me rends compte aujourd'hui que je ne le faisais pas ou pas assez. Ce n'est pas parce que je mettais beaucoup de poids au gym que j'étais plus forte, au contraire. Étant une personne très musculaire, je misais sur mes gros muscles alors qu'ils se fatiguaient vite, laissant les plus petits complètement inutilisés. Aujourd'hui, dans le gym, j'ai appris à les utiliser. C'est étonnant de voir à quel point une musculation sans utiliser de poids peut être difficile quand l'on force de la bonne façon! De ce temps-ci, je me surprends souvent à trembler comme une feuille à faire un exercice que je trouvais autrefois facile, mais seulement parce que je "trichais" (sans le vouloir et sans le savoir). Aujourd'hui, je me sens devenir plus forte, et ce, sans lever de poids. 

Bientôt, je pourrai reprendre les poids à nouveau, mais ce sera sous une perspective bien différente. II n'y a pas que les poids qui comptent! L'exécution du mouvement est bien plus importante! Prenons le temps de decomposer notre routine qui va a un rythme effrené. Prenons le temps de revenir à la base. Parfois la vie va tellement vite qu'on oublie de ralentir et de se poser la question: qu'est-ce que je suis en train de faire? Parfois, il faut savoir s'arrêter et reculer d'un pas afin de prendre trois pas de plus. 

J'en profite pour faire un parallèle avec une rencontre que nous avons eu cette semaine avec notre nouveau directeur haute performance à Ski de fond Canada, Nicolas Lemyre: 1 + 2 = 3. Le processus est ce qui permet d'obtenir des résultats. Il faut donc se concentrer sur le processus si l'on souhaite aller de l'avant et non le contraire. 

Parlant de cette rencontre avec Nicolas, je suis également très excitée de vous dire qu'il y a un vent de renouveau chez Ski de fond Canada. Comme je vous disais plus haut, parfois, il faut prendre du recul afin de pouvoir aller plus loin. C'est ce qu'il se passe dans notre fédération. Nous avons eu une passe difficile récemment, mais ce qui s'en vient n'est que positif pour tous.

Alors c'est tout pour aujourd'hui, mais je vous écris bientôt un article sur mon camp à Canmore et le vent de renouveau qui arrive avec notre nouveau directeur haute performance. 

P.S. Durant ce camp, j'ai couru souvent! Youpi! Cela me manquait grandement. Un merci spécial à Charles Castonguay, Fayez Abdulrahamn (P2), John Flood (P2), Isabelle Trottier et Mireille Belzile de m'avoir fait réaliser une foule de choses!

À bientôt!

Cendrine

Back to Home
  • Logo print en
  • Can fund logo
  • Img 2703
  • Alcoa
  • Aldente
  • Bf blue logo.jpg
  • Ted kalil
  • Logo cstj
  • Logo1
  • Sportlog logo rbg hires
  • Rossignol
  • Exel
  • Julbo logo1
  • Routine logo   natural deodorant black

Propulsé par Medalist