Cendrine Browne

ÉQUIPE NATIONALE & ESPOIR OLYMPIQUE

Park City

Bonjour à tous!

Voilà deux semaines que je suis revenue de mon camp d'entrainement à Park City. Je voulais vous écrire plus tôt, mais j'étais débordée d'étude comme tous les autres étudiants universitaires qui me lisent en ce moment. 

Bref, je vais vous raconter ce merveilleux camp d'entrainement qui était à Park City. Tout d'abord, tout juste avant d'aller à Park City, je suis allée trois jours seule à Canmore pour faire des tests sur un gros tapis roulant sur lequel on peut faire du ski à roulettes. En plus d'être déstabilisée par le fait de skier sur un tapis roulant, les spécialistes m'ont fait porter un gros masque afin de calculer mon apport en oxygène et plusieurs autres données durant l'effort. En plus du masque, j'étais attachée à une structure à l'aide d'un harnais. Ce harnais me retenait en hauteur si jamais je tombais à cause que ça allait trop vite ou bien si je m'enfargeais. Malgré tous ces facteurs dérangeants, il fallait que je réussisse à skier le mieux possible pour avoir le meilleur résultat possible.

Les tests ont très bien été pour moi. Je me suis tellement poussée à ma limite que j'ai eu besoin du harnais, car j'ai tombé d'épuisement à la fin du test! Après trois jours à Canmore, j'ai repris l'avion, mais cette fois en direction de Park City où je rejoignais le reste de l'Équipe nationale. Ce camp était un camp auquel tous les membres de l'Équipe nationale étaient invités. Là-bas, toutes les filles de l'équipe résidaient dans le même condo ce qui nous a permis de mieux nous connaître. Bien que nous nous côtoyons tout l'hiver sur les pistes de ski, nous ne nous connaissions pas personnellement avant ce camp. 

Le camp a commencé et la température était froide et pluvieuse alors que  nous avions tous apporté des vêtements d’été! Heureusement, au bout de quelques jours, la température s’est améliorée et nous avons pu enfin mettre nos shorts.

Park City est une ville en altitude, alors ça m’a pris quelques jours pour m’y habituer, mais je me suis surprise moi-même, je me suis acclimatée plutôt rapidement. Nous faisions des tests appelés SubMax qui nous permettaient de voir à quel point l’altitude nous fatiguait ou pas et mes tests sont sortis plutôt concluants! Bref, je me sentais très bien lorsque nous faisions des intensités. La forme était en rendez-vous!

Nous avons fait une course d'entrainement qui était constituée d'un 5 km classique et d'un 5 km skate. Les temps étaient tellement serrés entre les filles! Nos temps étaient tous dans le même 10 secondes, ce qui est plutôt spectaculaire. Nous avons également fait beaucoup d'entrainements en montée et avons même skié jusqu’à 3000 mètres d’altitude! Ce que nous trouvions plutôt spécial est qu’habituellement, lorsque nous sommes à 3000 mètres, il y a de la neige, alors que là, il faisait gros soleil et nous étions en manches courtes! 

Nous nous entrainions aussi à la piste de ski à roulettes qui se situait à Soldier Hollow. La piste était à l’emplacement des pistes de ski de fond des Jeux Olympiques de 2002 de Salt Lake City. C’était donc plutôt spécial de skier là. De plus, la ville avait transformé les installations des Olympiques en établissement scolaire! Les roulottes de fartage étaient devenues des classes et le gros chalet principal était devenu une école primaire. La cours de récréation était au centre de la piste de ski à roulettes. Ça doit être quand même particulier pour ces enfants d’être sur le site d’Olympiques.

                       Heidi Widmer et moi à Soldier Hollow

Dans nos temps libres, nous faisions des devoirs. Toutes les filles avaient apporté leurs cahiers d'école alors c'était plutôt motivant de faire des travaux, tout le monde ensemble sur la grosse table de la cuisine. Nous en avons aussi profité pour faire quelques activités dont aller peinturer de la poterie et magasiner!

                     Dahria, super contente de peinturer de la poterie!

Nous avions deux entrainements par jour à faire. Nous faisions majoritairement du ski à roulettes, quoique nous avons couru quelques fois, fait de la musculation une fois par semaine ainsi que du yoga. Contrairement à ce que l'on peut penser, le yoga est super important pour le ski de fond puisqu'il permet de recruter des petits muscles importants que nous ne travaillons pas nécéssairement en musculation. Nous travaillons aussi beaucoup les abdominaux profonds en yoga. 

Pendant que nous étions à Park City. les couleurs d'automne étaient merveilleuses. Tous les arbres étaient jaunes au début de notre séjour, puis ils ont tiré sur le orangé. Il n'y avait pas vraiment de rouge comme ici, au Québec, puisque la majorité des arbres là-bas étaient des boulots alors que chez nous, la majorité des arbres sont des érables. 

Comme à chaque fois que je suis en voyage, je me suis rendue compte à quel point je suis chanceuse de visiter de places si magnifiques et cela, à travers le monde.  

À bientôt pour d'autres nouvelles!

Cendrine

Back to Home
  • Rossignol
  • Aldente
  • Logo print en
  • Logo julbo seul
  • Facebook
  • Bf blue logo.jpg
  • Ted kalil
  • Logo cstj
  • Sportlog logo rbg hires
  • Can fund logo

Propulsé par Medalist